Miruna Tarcau lit des extraits de son roman L’apprentissage du silence, publié en 2018.


“Pendant que s’effrite la mémoire du vingtième siècle, avec ses massacres et des idéologies meurtrières, un homme et une femme luttent secrètement contre la disparition d’un droit dont ils sont les seuls à mesurer la perte : celui de pouvoir choisir sa propre identité. Ont-ils raison de se souvenir d’une époque où les revendications sociales n’étaient pas interdites?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *