« Vous serez partagés entre la fascination et la répulsion ! » L’usine de porcelaine Grazyn, dans la lecture de France Lapierre

Prenez dans vos mains un objet de porcelaine. Sa fragilité et sa beauté évoquent un monde de douceur, d’esthétisme et de raffinement.

Quelle méprise ! Après avoir lu L’usine de porcelaine Grazyn, vous n’aurez plus cette certitude.

Les dés de porcelaine de cette manufacture sont à ce point reconnus pour leur qualité exceptionnelle que la tsarine elle-même en aurait possédé un. Les employés des Grazyn bénéficient d’avantages remarquables, en comparaison avec leurs compatriotes, en butte à la famine et à la guerre.  Ils sont logés, nourris, éduqués. En retour, l’usine s’approprie leur dépouille à leur mort et utilise leurs os pour en faire de la pâte de porcelaine. Le malaise s’installe : comment ne pas penser aux fours crématoires ?

« Nous étions tous élevés et nourris et soignés pour devenir des os. »

Et puis, nous rencontrons des mères guérisseuses qui voient à travers les gens et sont de véritables veuves noires.  L’horreur distillée est efficace, car elle s’abreuve aux peurs et angoisses du folklore slave (Ukraine et Roumanie) et elle enfreint de nombreux tabous.

Dans ce recueil, l’auteur précède chaque texte d’une photo tirée de l’œuvre du roumain Costica Acsinte. Chacune de ces photos est l’image d’une personne réelle, ce qui, à mon avis, trouble encore plus l’imaginaire du lecteur.

Bien que les histoires soient monstrueuses et que les âmes sensibles pourraient être dérangées, je vous recommande L’usine de porcelaine Grazyn pour la qualité d’écriture de David Demchuk et l’incursion qu’il nous propose aux confins de l’âme humaine. Vous serez partagés entre la fascination et la répulsion !

Bonne lecture !

L’usine de porcelaine Grazyn

David Demchuk

Trad. de l’anglais par Felicia Mihali.

Editions Hashtag

2019

http://lecturederichard.over-blog.com/?fbclid=IwAR0nas8FzsnMjpIMBBb-L5e1Avwobk7qnAQGo5UUEN1NGi2–ipftnFrbTo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *