ULYSSE RÉVOLTÉ – Conférence de Louis-Thomas Leguerrier

#Conférence de Louis-Thomas Leguerrier, l’auteur sélectionné qui signera le prochain essai de la collection Notifications aux Éditions Hashtag
« Ulysse » de Benjamin Fondane est un poème qui raconte les pérégrinations géographiques et existentielles d’un émigrant juif à travers l’Europe et l’Amérique. Les études critiques sur Benjamin Fondane ont tendance à présenter Ulysse comme un poème autobiographique dans lequel l’auteur utilise la figure d’Ulysse pour représenter sa propre condition d’émigrant juif ayant connu une longue errance sur un chemin parsemé d’ennemis et d’obstacles de toute sorte. Il est vrai que le poème contient des détails autobiographiques, comme il est vrai que l’errance de Fondane, qui s’est terminée de manière tragique en 1944, à Auschwitz-Birkenau, fut aussi, voire plus périlleuse encore, que celle du héros de l’Odyssée. Toutefois, l’aspect autobiographique du poème ne doit pas nous empêcher de voir que le choix de Fondane d’utiliser la figure d’Ulysse est lié à un phénomène qui le dépasse tout en rejoignant ses préoccupations les plus personnelles, à savoir la puissance d’évocation de cette figure au XXe siècle. Fondane n’est pas seulement à la recherche d’une figure qui pourrait représenter sa condition, il cherche une figure qui pourrait constituer une affirmation de la puissance du littéraire au cœur d’un siècle qu’il juge réfractaire à celle-ci, une figure qui, comme le cheval de Troie, pourrait s’introduire en douce dans la forteresse de l’esprit. Les douaniers qu’on poste aux frontières géographiques pour contrôler le mouvement des migrants et ceux qu’on poste aux frontières de l’esprit pour contrôler le mouvement des affects se rencontrent dans le poème de Fondane en une même instance policière dont le dénominateur commun est la raison comme puissance de déréalisation de l’existant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *