#Essai #Conversion #PhénomèneLittéraire #Affect

Lisez #ÉcrireSeConvertir pour comprendre « les deux enchevêtrements principaux liés au pouvoir spirituel de conversion imaginaire que possède l’écriture : celui du savoir et celui de l’affect ».

« Le phénomène de la conversion fait partie des fondements de la pensée occidentale, depuis les écoles philosophiques de l’Antiquité et les débuts du christianisme. […] L’écriture est le médium principal qui en reçoit les manifestations. C’est, entre autres, la raison pour laquelle il revient à la pensée littéraire de se pencher sur la question des implications spirituelles de l’écriture, qui excède amplement les préoccupations théologiques et philosophiques qui entourent ce genre de textes. […]

La conversion en général – et a fortiori le témoignage de conversion qui se déploie dans l’écriture – est un phénomène pleinement littéraire dans la mesure où l’imaginaire, [la projection de soi et la dramatisation] y joue un premier role »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *